L’analyse de risque

Pourquoi faire une analyse de risque ? Lorsque l’on crée son entreprise les risques peuvent être divers, variés et plus ou moins grands. Pour les gérer et les éviter au mieux il est donc nécessaire de réserver une partie de votre business plan à cet aspect de votre projet.

Vous avez du mal à faire votre business plan ? Pas de panique, utilisez nos modèles Excel préconstruits de prévisions financières. Vous n’aurez besoin d’aucune notion financière et vous serez certain de réussir vos prévisions sans erreur et en moins d’une heure !

L’analyse de risque, qu’est ce que c’est et pourquoi la faire ?

réussir une analyse de risque

Comme tout projet la création d’une entreprise comprend de nombreux dangers. Il est donc crucial en tant qu’entrepreneur de procéder à une analyse de risque, et plus particulièrement les principaux. En effet, cela vous permettra d’une part d’avoir en tête toutes les difficultés auxquelles vous pouvez être confronté, mais aussi d’étudier à l’avance les solutions qui s’offrent à vous pour y faire face.
Une analyse de risque est donc souvent une partie de votre business plan, mais elle peut aussi être une étude indépendante de ce dernier, qui liste tous les risques auxquels vous faites face, qui les décrit, qui estime pour chaque risque les probabilités qu’il se concrétise et les conséquence si cela devait arriver. Enfin pour chaque risque vous devez aussi prévoir dans la mesure du possible un moyen pour le maitrisier et une solution pour y faire face s’il se concrétisait.
Comme le dit l’adage, “Mieux vaut prévenir que guérir”, et pour prévenir il faut savoir à quels obstacles s’attendre. En outre procéder à une analyse de risque présente aussi de nombreux avantages dans votre business plan si vous comptez lever des fonds. En effet, tout investisseur ou banquier sait parfaitement qu’un investissement s’accompagne forcément de risques plus ou moins importants. Par conséquent il cherchera toujours à les estimer, les comprendre, et sa décision finale sera largement influencée par l’aspect “risque” de l’investissement que vous lui proposez avec votre entreprise. En aillant procédé vous même à une analyse de risque dans votre business plan vous anticipez donc ce comportement qu’auront forcément vos interlocuteurs. D’une part vous gagnez en crédibilité à leur yeux car vous prouvez ainsi que vous avez conscience des difficultés inhérentes à votre projet, vous ne passez donc pas pour un entrepreneur rêveur, idéaliste, qui manque de sérieux. D’autres part vous saurez quoi répondre à chacune de leurs objections. L’exercice de questions-réponses avec des investisseurs est déjà suffisament difficile et stressant, alors si vous pouvez avoir préparé les réponses aux principales remarques que l’on peut vous faire, profitez en, c’est tout l’intérêt d’avoir fait une bonne analyse de risque !
Enfin, en aillant préparé votre analyse de risque vous orientez aussi forcément vos interlocuteurs sur les points que vous connaissez et que vous avez pu travailler. Les investisseurs ont plus de chances de discuter avec vous des risques que vous avez soulevés dans votre business plan, surtout si votre étude est exhaustive, plutôt que d’aller imaginer de nouvelles objections de dernières minutes. Alors profitez en pour les tirer vers un chemin que vous avez pu travailler, balisé, plutôt que les laisser vous emmener sur des problématiques que vous maîtriserez moins car vous n’aurez pas suffisament pris les devants.

Nos conseils : Idéalement essayez de consacrer autant d’espace (au sens de quantité de mots) à la description de vos risques qu’aux solutions dont vous disposez pour les maîtriser et les résoudre. En effet, le but d’une analyse de risque n’est pas de vous tirer une balle dans le pied en étant trop négatif, mais plutôt de montrer que vous êtes conscient de obstacles qui vous attendent et que vous avez déjà tout prévu pour y faire face. C’est ce qu’attendent de vous investisseurs et banquiers.

La méthode de la cartographie des risques

maîtriser ses risques avec l'analyse de risque

La méthode la plus connue et la plus efficace pour faire votre analyse de risque est de construire une cartographie des risques. Grâce à cet outil vous ne raterez aucun risque qui peut se présenter à vous, et surtout vous serez sûr et certain de les analyser convenablement, avec une méthode de professionnel, simple d’utilisation et adoptée par tous les fonds d’investissements et grandes entreprises.
Le principe d’une cartographie des risques est de donner à chacun de vos risques une note (sur 3 cela est généralement suffisant) pour la probabilité qu’il se concrétise, et une autre note (toujours sur 3) pour la gravité s’il devait effectivement se concrétiser. Vous multipliez ensuite ces deux notes pour n’en faire qu’une, et ainsi vous pourrez ranger par ordre d’importance chacun de vos risques les uns par rapport aux autres. Voici la méthode pas à pas :

  1. Tout d’abord listez tous les risques auxquels vous pouvez être confronter. Le but est d’être le plus exhaustif possible, de ne pas en oublier, des plus graves aux plus légers.
  2. Pour chaque risque que vous avez listé faites en une brève description : ses différentes composantes, si c’est un risque interne à votre entreprise ou externe, si c’est un risque opérationnel, financier ou humain, etc…
  3. Indiquez pour chaque risque un moyen de le maîtriser s’il en existe un. Attention, il s’agit ici de maîtriser le risque, pas ses conséquences. Pour illustrer simplement ce propos, on maîtrise le risque de cambriolage chez soi en fermant sa porte à clé et en installant une alarme. On maîtrise les conséquences du risques en prenant une assurance pour demander une indemnisation en cas de cambriolage.
  4. Indiquez les solutions que vous envisagez au cas où le risque se concrétiserait. Est-ce que vous avez une possibilité de repli, une assurance, un plan B ?
  5. Enfin, notez pour chacun de vos risques ses chances de se contrétiser :
    • 1 = peu probable (20%)
    • 2 = non-négligeable (50%)
    • 3 = très probable (80%)
    Ainsi que la gravité du problème si le risque se concrétisait :
    • 1 = léger retard ou perte financière
    • 2 = obstacle affectant en partie la stratégie de l’entreprise
    • 3 = remise en cause de la viabilité de l’entreprise ou du projet
    Multipliez ensuite ces deux notes sur 3 entre elles pour obtenir une notre entre 1 et 9 pour chacun de vos risques. Classez les ensuite les uns par rapport aux autres du plus important (la note la plus grande) au plus léger (la note la plus faible).

Enfin pour obtenir votre cartographie des risques finale il vous suffit de placer tous vos risques en fonction de leurs notes sur la matrice suivante :

matrice des risques

Comme vous l’aurez compris les risques situés dans la zone rouge sont ceux à suivre avec le plus d’attention car ils ont de fortes chances de se produire et peuvent avoir des conséquences graves. Les risques dans la zone jaune ont soit de fortes chances de se produire mais des conséquences surmontables, soit de grave conséquences mais des chances plus modérées de se concrétiser. Enfn les risques dans la zone verte sont les moins importants car avec peu de chance de se concrétiser et des conséquences très limitées.
Vous avez maintenant toutes les clés pour faire une analyse de risque avec la même méthodologie que les fonds d’investissements et les grands groupes, pour un résultat professionnel, complet et stratégique, alors profitez en pour optimiser votre plan d’action et rédiger un business plan optimal !

Vous avez du mal à faire votre business plan ? Pas de panique, utilisez nos modèles Excel préconstruits de prévisions financières. Vous n’aurez besoin d’aucune notion financière et vous serez certain de réussir vos prévisions sans erreur et en moins d’une heure !

Notre article vous à plu ? Rendez-vous ICI pour découvrir tous nos outils clé en main qui vous faciliteront la vie dans la rédaction de votre business plan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *